Early Effects of COVID-19 on Programs Providing Medications for Opioid Use Disorder in Jails and Prisons

[Diffusé le 01-12-2020]

Source : Journal of Addiction Medicine 2020; 14(5): e257-e260

Bandara, Sachini Phd; Kennedy-Hendricks, Alene Phd; Merritt, Sydney Msph; Barry, Colleen L.Phd; Saloner, Brendan Phd

Department of Mental Health, Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, MD (SB, CLB, BS); Johns Hopkins Center for Mental Health and Addiction Policy Research, Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, MD (SB, AKH, CLB, BS); Department of Health Policy and Management, Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, MD (AKH, SM, CLB, BS).
Send correspondence to Sachini Bandara, PhD, 624 N. Broadway Ave, Baltimore, MD 21205. E-mail: sbandar2@jhu.edu.

Effets précoces de la COVID-19 sur les programmes de prise en charge du trouble lié à l'usage d'opioïdes en prison : une étude américaine

Article commenté par : L'équipe éditoriale AddictoScope

Les prisons sont à l'épicentre de la nouvelle pandémie à COVID-19 aux États-Unis et l'infection survient lors d'une autre urgence de santé publique, la crise aux opioïdes. Egalement, les populations incarcérées sont à risque élevé de troubles liés à l'usage d'opioïdes, avec un risque multiplié par plus de 100 de mourir d'une overdose immédiatement après leur libération par rapport à la population générale. La dispensation aux personnes incarcérées de traitements agonistes des opioïdes, comme la buprénorphine et la méthadone, pourrait considérablement améliorer les résultats cliniques et la mortalité, mais ces médicaments restent largement stigmatisés.

La présente étude a été menée afin de décrire comment la pandémie à COVID-19 a affecté les programmes de traitement par agonistes des opioïdes en milieu carcéral. Une enquête en ligne a été proposée en mai 2020 aux 19 systèmes carcéraux américains fournissant un traitement méthadone et/ou buprénorphine aux populations incarcérées avant la COVID-19. Seize des 19 systèmes carcéraux (84%) ont répondu au sondage.

Finalement, 10 systèmes carcéraux sur 16 ont déclaré avoir réduit leurs programmes thérapeutiques par agonistes des opioïdes. Egalement, 7 des 16 systèmes carcéraux ont modifié les processus de délivrance des médicaments. La moitié des systèmes carcéraux signalaient des difficultés à mettre en œuvre la distanciation physique (n = 8) et/ou à obtenir un équipement de protection individuelle (n = 8). Enfin, dans 13 des 16 systèmes carcéraux, certains participants au programme de traitement par agonistes des opioïdes ont été libérés prématurément en raison du risque d'infection à COVID-19.

En conclusion, les prisons et notamment celles dotées de programmes de traitement par agonistes des opioïdes ont réduit leurs opérations dans le contexte de la pandémie à COVID-19. Compte tenu des preuves solides de l’efficacité des agonistes des opioïdes dans la prise en charge des troubles liés à l'usage d'opioïdes il apparait nécessaire de maintenir et d’augmenter l'accès à ces traitements en milieu carcéral, contrairement à ce qui se passe lors de cette pandémie à COVID-19.

Abstract

Objectives To describe how the novel coronavirus (COVID-19) pandemic has affected opioid agonist treatment (OAT) programs in jails and prisons.
Methods In May 2020, we conducted an online survey of 19 carceral systems that provided methadone and/or buprenorphine treatment for incarcerated populations before COVID-19. Eleven survey items examined challenges and changes to these programs as a result of the pandemic. Sixteen of 19 programs (84%) responded to the survey.
Results Ten out of 16 systems reported downsizing their OAT programs. Seven of 16 systems made changes to medication dispensation processes. Half of systems report challenges implementing physical distancing (n = 8), and/or obtaining personal protective equipment (n = 8). In 13 out of 16 systems some OAT program participants were released early due to COVID-19 infection risk.
Conclusions Jails and prisons with existing OAT programs have curtailed their operations in the context of the COVID-19 pandemic. Given the robust evidence base around OAT for treating opioid use disorder and averting overdose deaths, guidance is needed on maintaining and ramping up medication access as carceral facilities grapple with implementing COVID-19 mitigation.

Keywords: COVID-19; criminal justice; opioid use disorder


Noter cet article :

Ma bibliographie

Accédez à vos articles favoris, classez-les par dossiers ou encore exportez-les sous format ENDNOTE !


Rechercher

Besoin d'aide ?
Recherche avancée
Recherche par revues
612 articles actuellement disponibles
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Recherche par rubriques