Opioid Prescribing with Take-Home Naloxone: Rationale and Recommendations

[Diffusé le 10-11-2020]

Source : Current Anesthesiology Reports 2020; 10(4): 428-35

Jaya Amaram-Davila 1  na1, Tarun Mallipeddi 2  na1 & Akhila Reddy   1  

1 Department of Palliative, Rehabilitation, and Integrative Medicine, UT MD Anderson Cancer Center, Houston, TX, USA
2 University of Tennessee Health Science Center College of Medicine, Memphis, TN, USA

Prescription d'opioïdes et accès aux sprays de naloxone : justification et recommandations

Article commenté par : L'équipe éditoriale AddictoScope

Bien que les sprays de naloxone soient disponibles à la prescription, recommandée pour les patients à haut risque et soient efficace pour prévenir les décès liés aux overdoses d’opoïdes, l'accès à la naloxone reste un défi. La présente revue de littérature décrit la population à haut risque d'overdoses bénéficiant d’une co-prescription de naloxone, les recommandations et les tendances actuelles en matière de prescription de naloxone, ainsi que les obstacles rencontrés par toutes les parties prenantes.

Les overdoses et les décès liés aux opioïdes se produisent encore à des niveaux extrêmement élevés alors que les antagonistes opioïdes à courte durée d'action comme la naloxone peuvent inverser l'effet d'une overdose en quelques minutes. Le spray nasal à la naloxone et les kits auto-injectables approuvés par la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis étant à la fois efficaces et faciles à administrer, un nombre croissant d'États américains imposent la co-prescription de naloxone pour les patients recevant un traitement opioïde au long cours, et ce, indépendamment de la présence d'autres facteurs de risque sous-jacents. Globalement, les patients sous opioïdes ayant reçu une ordonnance de naloxone à emporter auraient 47% moins souvent recours aux urgences pour des troubles liés aux opioïdes dans les 6 mois suivants la prescription de naloxone et 63% moins souvent au cours de l'année suivante.

Bien que la plupart des overdoses d'opioïdes soient liées à la consommation de médicaments sans ordonnance, 18% sont liées aux prescriptions d’opioïdes administrées comme antidouleur, notamment chez les patients cancéreux. Une approche interdisciplinaire des soins, où médecins, pharmaciens et infirmières travaillent en collaboration, devrait être de mise. La prescription de spray nasal devrait être associée à une éducation de haute qualité des soignants sur les indications et la bonne administration de la naloxone. Les patients et les familles devraient également recevoir une formation ad hoc concernant la nécessité d'avoir le spray de naloxone sur eux, de reconnaitre les signes d'overdoses d'opioïdes et la nécessité d'appeler immédiatement les services médicaux d'urgence après avoir auto-administré le spray nasal de naloxone à la victime d’overdose.

En conclusion, les décès liés à une overdose peuvent survenir chez des patients recevant des opioïdes pour une douleur chronique ou une douleur liée au cancer. Idéalement, la naloxone à emporter devrait être universellement prescrite à tous les patients recevant des opioïdes. Parallèlement à la prescription de naloxone à avoir sur soi, des informations doivent être fournies aux patients et aux familles concernant les indications, la bonne administration et l'importance de rechercher immédiatement une assistance médicale après l’administration de naloxone à la victime d’overdose. Un meilleur accès à la naloxone à emporter et toute stratégie destinée à surmonter les obstacles à la prescription de la naloxone sont autant de facteurs qui joueront un rôle crucial pour diminuer la mortalité liée aux opioïdes.

Abstract

Purpose of Review Although take-home naloxone is available for prescribing, recommended for certain high-risk patients, and can prevent overdose-related deaths, access to naloxone remains a challenge. This review describes the high-risk population on opioids that benefit from naloxone co-prescription, guidelines, and the current trends in naloxone prescribing, and the barriers faced by all the stakeholders.
Recent Findings Opioid-related overdoses and deaths still occur at critically high numbers. Short-acting opioid antagonists like naloxone can reverse the effect of an overdose in a few minutes. The US Food and Drug Administration (FDA) approved naloxone nasal spray, and auto-injectable kits are both effective and easy to administer. An increasing number of states in the USA mandate the co-prescription of naloxone for patients on chronic opioid therapy, irrespective of the presence of other underlying risk factors. The lack of provider education is one of the significant barriers for co-prescribing naloxone with opioids.
Summary Naloxone can be lifesaving in patients experiencing an opioid overdose. Providers are encouraged to co-prescribe take-home naloxone for high-risk patients on chronic opioid therapy. Understanding the barriers, creating awareness, and providing education can increase the prescription of take-home naloxone and help prevent opioid overdose-related deaths.


Noter cet article :

Ma bibliographie

Accédez à vos articles favoris, classez-les par dossiers ou encore exportez-les sous format ENDNOTE !


Rechercher

Besoin d'aide ?
Recherche avancée
Recherche par revues
612 articles actuellement disponibles
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Recherche par rubriques